laurent souriant

Né à Saverne il y a 44 ans, Laurent habite aujourd’hui dans le sympathique village de Dachstein

Volontiers affable sur sa profession, Laurent est cadre dans un Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) où il met en place des actions via des dispositifs « emploi-formation » (Alternance, CPF, POEC…) à destination des entreprises. Aujourd’hui, il fait partie des fidèles de Hueco depuis mars 2015 (où il grimpe environ 3 fois par semaine), notamment de ceux de la bande des « Douze-Quatorze ». Rencontre !

Depuis combien de temps grimpes-tu et ou as-tu commencé ?

Je grimpe depuis 10 ans. La première fois au « Windstein », (quel beau site) avec des licenciés de CAIRNS, le club FFME de Saverne dans lequel je me suis ensuite inscrit.
Club très dynamique et convivial, surtout question sorties falaises et montagne en général (raquette, ski de rando, alpinisme)
Pour cause de déménagement et de raisons géographiques, je suis arrivé à Roc en Stock un an plus tard.

Je crois savoir que tu as fait un break : pourquoi ? Et pourquoi as-tu repris ?

A l’arrivée de ma première fille, j’ai progressivement réduit le nombre de séances de pratique pour finalement totalement arrêter la grimpe. Beaucoup pour des raisons logistiques et de gestion du temps. Puis une deuxième petite fille est née et les années ont passées, mais une sensation de manque persistait. Quand j’ai appris l’ouverture de Hueco à proximité de mon lieu de travail avec la possibilité de grimper entre midi et deux, j’ai remis les chaussons !

laurent grimpeur
laurent grimpeur

Qu’apprécies-tu particulièrement à Hueco ?

Une super ambiance ! La qualité du complexe de grimpe et son animation par les équipes Hueco.
Le style de grimpe qui est nouveau pour moi car je n’ai jamais été un fan de bloc, mais j’y ai vraiment pris goût maintenant, comme d’ailleurs à la « Chimay » de fin de séance…

Quelle est ta falaise favorite ?

La Martinswand, pour la hauteur et les sensations sur site.
Cela dit, j’apprécie d’autres sites alsaciens, Muhlberg, Windstein, Kronthal/Kobus, Laurenzo, Brotsch.

 

Falaise
match de ping-pong

Tu étais pongiste de haut-niveau : fais-tu des parallèles entre escalade et tennis de table ?

Ce sont des sports individuels qui demandent beaucoup de ressources physiques et capacités mentales. Par exemple, visualiser une voie et un schéma tactique d’échanges pouvant pousser à la faute l’adversaire ou amener le point gagnant. La projection d’un enchainement de mouvements pour atteindre l’objectif final, point par point ou prise par prise, nécessitant une succession d’efforts courts et violents en terme d’investissement corporel.

Ton dernier coup de cœur cinématographique ?
« Seul sur Mars » ou comment tenir 2h20 avec un astronaute botaniste abandonné sur Mars… bonne BO et finalement un film réussi et peu ennuyeux.

Seul sur Mars, mais pas à Hueco…

Suivez-nous

Partagez votre expérience chez #huecozenith ou #huecocity

Utilisez les hashtags #huecozenith et #huecocity afin que nous puissions voir vos exploits et vous mettre à l’honneur sur nos comptes Instagram !

  • hueco_city
    hueco_city #hueco #huecozenith #huecocity #escalade #climbing
  • hueco_zenith
    hueco_zenith 🌞 De jolis rayons de soleil hier #hueco #huecozenith #huecocity #escalade #climbing
  • hueco_zenith
    hueco_zenith 🐒 #hueco #huecozenith #huecocity #escalade #climbing
  • hueco_city
    hueco_city Petit assemblage de prises fraîchement montées #hueco #huecozenith #huecocity #escalade #climbing

Suivez les nouvelles ouvertures 👀, cochez vos blocs ✅, challengez vos amis 💪🏼 avec l’application SocialBoulder !
En savoir plus